dimanche 15 juin 2008

ET LA LUMIERE SE FIT...

ET LA LUMIERE FUT

J'entendis un pas, lointain,
Et, dans la brume, ma main,
Voulait écarter ce voile
Pour enfin voir les étoiles.

Mon coeur battait
Ma main cherchait.

Soudain mon coeur s'est arrêté,
Quand je l'ai vu,
Vers lui, j'ai volé,
Quand il accourut.

Et la brume partait,
Et le soleil rayonnait,
Et mon coeur était heureux,
Car le serpent venimeux
Etait parti,
Laissant place à celui que je chéris,
A celui que j'aime pour la vie.

A mon père...

Cendra

C'était mon deuxième cahier de poésie. J'avais 15 ans. Le serpent venimeux, c'était mon père. L'amour de ma vie était imaginaire...
ça fait drôle de relire ces vieux poèmes !!!

4 commentaires:

Bruno a dit…

Pas mal du tout à 15 ans !

:O)

Cendra a dit…

eh ouais, déjà douée à l'époque, lol... Y'a pas mal de navets aussi...

Laudith a dit…

Très émouvant Cendra, chez moi le serpent vénimeux était ma mère...

Gros bisous.

Cendra a dit…

Oups, tu m'as fait rire, je l'avais oubliée... hi hi... Non, la famille, c'est pas drôle...
ça n'empêche pas que s'ils sont besoin de moi, et viennent vers moi, je ne leur tournerai pas forcément le dos. Enfin !!!

Bisous...