samedi 21 juin 2008

DES CHOIX

La vie est faite de choix , n'est-ce pas ? Je ne sortirai pas ce soir, me mélanger à la foule. J'ai d'autres projets, pour demain, bien plus intéressants, et ils se font tôt...
Alors, avant de bailler aux corneilles, m'envoler dans les bras de Morphée, j'ai envie de vous parler d'un petit jeune homme qui m'avait apporté bien du plaisir, musicalement parlant s'entend !
C'est avec plaisir que je découvre qu'il a un site Internet, et j'ai retrouvé mes bonnes vieilles cassettes que je lui avais achetées, et qu'il m'avait dédicacées... C'était tellement simple, à cette époque, et ce souvenir me donne du baume au coeur, parce que je sais qu'il existe encore des gens au bonheur simple, des gens sincères et pas intéressés.
Ce jeune homme, je l'ai découvert un 21 juin donc, alors que je sortais du travail. Quelle année ? Je ne sais plus trop... Cela peut varier entre 1985 et 1990. C'était à Cannes sur la place à côté de la mairie, en face de l'affreux Mac Donald's qui a remplacé la cafétéria où je travaillais.
J'étais au rayon glaces, pas encore givrée, et c'était très cool. Loin des fêtes un peu trop "branchées" d'aujourd'hui. Je suis sortie et avec mes amies, on est restées plantées là, à écouter ce jeune homme extraordinaire qui jonglait avec les synthétiseurs comme certains jonglent avec les mots, ou les balles...
Ce jeune jeune homme s'appelle Jean-Stéphane Regottaz. Vous pouvez même télécharger deux albums gratuitement. C'est de la musique synthétique des années 80, pas de chichi, de méga effets.
Vous pouvez écouter 2 de leurs morceaux :
Morceau 1
Morceau 2


2 commentaires:

Goellia a dit…

Bah moi je préfère cela et de loin.....Tous les hurlements et les bruits d' instruments mal assemblés que j' ai entendu hier, me font abandonner définitivement l'envie d' aller faire un tour à la fête de la musique......C' est bien de nous faire connaître cet artiste......Gros bisous Cendra

Cendra a dit…

Et des bons souvenirs en plus : En sortant du boulot. avec des amis. Que du plaisir. Et apparemment, il existe encore !
Bisous bisous