mercredi 25 juin 2008

COULEURS DE VIE

Tu es mon front, celui que je pose sur le bras du ciel
Vagabonde, solitaire, sauvage, une fleur sur les ondes
Du temps, imperturbable, mobile, volatile, rêve superficiel,
Moi, j'ai le coeur lové dans le pistil du monde

Je prends, je donne, je frémis de mille lieux
Qu'enferme mon être qui a traversé les siècles
Aujourd'hui, la fleur que je suis, de la terre et des cieux,
S'éveille de sa nuit intrinsèque.

Je suis le ciel, je suis la terre, je suis l'océan
Je suis la pluie, le soleil, je suis aussi le vent

Je suis l'amour, je suis la haine, je suis pourtant
Je suis la femme, je suis l'enfant

Et toutes ces ondes naviguent en mon être
Imagine, l'instant fugace où tu découvres cela
Comme un oiseau à ma fenêtre
Imagine l'espace, imagine, tu découvriras

Que le peintre avec toutes ses palettes
Ne peut dépeindre l'être que je suis
Que l'artiste sur scène ne peut, même poète
Chanter toutes les notes que je vis

Tu es mon front, celui que je pose sur le bras du ciel
Vagabonde, solitaire, sauvage, une fleur sur les ondes
Du temps, imperturbable, mobile, volatile, rêve superficiel,
L'autre est celui rend la vie féconde...

Cendra - 25 juin 2008

3 commentaires:

Fay a dit…

ouh là j'ai posté avec un compte blog ancien .... Tu peux l'enlever ????
Je recommence
merci!!!!!!

Fay a dit…

Je disais donc que j'aime tous tes poèmes Cendra et que celui là me plait tout particulièrement !
Bientôt le thé ?
Bises

Cendra a dit…

J'l'aime bien aussi...
Ben, on se phone ? ou je te mail...
Bisous
(ou une glace ? Serait plus partisane de quelque chose de frais !)