samedi 12 avril 2008

L'IMAGE DE N. SARKOZY A CHANGE... ET L'HOMME ?

PEUPLE DE GAUCHE LISEZ CECI : l'article revu et corrigé par LE POST. (avant, et après...)
Me suis aperçue que j'avais un peu de retard sur l'actualité...



Pendant ce temps...

Vrai chiffre :


Un peu mitigée, cette impression des Français quant au réel changement de Nicolas Sarkozy, mais plus optimiste, si on puit dire, du côté de la droite, qui croit fermement que les réformes pourront être poursuivies.
Selon un sondage publié par le Figaro et Opinion Way, les français sont très préoccupés par la situation au Tibet et souhaiteraient un boycott de l'ouverture des jeux Olympiques, mais, peu favorables au boycott des jeux eux-mêmes...

Le Figaro :

L'électorat de droite est sensible à l'évolution de la pratique présidentielle, selon l'enquête OpinionWay - Le Figaro - LCI.

A-t-il changé ? Pour le moment, le « nouveau Sarkozy» est reconnu par la droite, nié par la gauche. Selon l'enquête OpinionWay pour Le Figaro et LCI, réalisée à la veille du voyage d'État à Londres, 50 % des personnes interrogées jugent que Nicolas Sarkozy exerce «de la même manière» sa fonction de président de la République, et 49 % jugent qu'il l'exerce de «manière différente». L'effort pour poser et lisser son image est bien perçu par l'électorat de la droite, qui apprécie les efforts du chef de l'État pour tourner la page souvent qualifiée de « bling bling». Les électeurs de Nicolas Sarkozy et François Bayrou sont sensibles (à 59 %) à son évolution. Mais ces changements laissent de marbre les électeurs de la gauche, qui sont 60 % à ne pas reconnaître de changement de style chez le chef de l'État. Tout comme l'électorat de Jean-Marie Le Pen, qui considère, à 75 %, que rien n'a changé.

Parmi ceux qui ont noté une inflexion dans l'attitude de Nicolas Sarkozy, une large majorité (58 %) considère que le président de la République a changé «plutôt en bien». Au total, ce sont les sympathisants de la droite (71 %) qui encouragent Nicolas Sarkozy à poursuivre dans cette voie. 66 % des plus de 60 ans saluent aussi ces changements. Un point important, car cet électorat des «seniors » avait voté Sarkozy, mais désapprouvait les «dérives» de la présidence «people». Les électeurs du MoDem sont également 55 % à juger cette évolution positive. Ils étaient depuis plusieurs mois de plus en plus nombreux à désapprouver Nicolas Sarkozy, après avoir été séduits par l'ouverture. Mais les corrections apportées à son image ne permettront pas encore au chef de l'État de retrouver la popularité des premiers mois de la présidence. L'Élysée le sait et se contente d'acter une «stabilisation» de la chute du chef de l'État dans les sondages. C'est sur le fond, et sur le résultat des réformes que le chef de l'État «pourra reconstruire une nouvelle popularité», admet l'Élysée.


PEUPLE DE GAUCHE LISEZ CECI : l'article revu et corrigé par LE POST.

Vous verrez, c'est beaucoup plus digeste....

2 commentaires:

gballand a dit…

Oui, je connaissais ces manipulations de chiffres... Encore une preuve du "n'importe quoi". BOnne journée.

Cendra a dit…

Notre "Sarko local" n'est pas loin de faire pareil...
Il avait gagné les législatives sur la 5ème circonscription puis démissionné puis la personne qui y était démissionne pour qu'il puisse se représenter...
quel mic mac et gaspillage d'argent des contribuables !